Vous êtes ici :

Réglementation

L’obligation de formation continue a été imposée par l’article 21 de la loi du 11 février 2004.

Comprendre les obligations de formation imposées aux avocats

L’obligation de formation continue a été imposée par l’article 21 de la Loi n° 2004-130 du 11 février 2004 réformant le statut de certaines professions judiciaires ou juridiques, des experts judiciaires, des conseils en propriété industrielle et des experts en ventes aux enchères publiques, lequel a modifié l’article 14-2 de la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques.

Il faut rappeler que tous les avocats inscrits au tableau de l’Ordre sont concernés.

La durée de la formation est de 20 heures par année civile ou de 40 heures sur deux années consécutives, suivant la règle dite du lissage.

Les conditions de la nature des formations validées au titre de la formation continue ont  été fixées  par la décision normative du Conseil national des barreaux n° 2018-001 en date du 20 juillet 2018 , publiée au Journal Officiel du 14 novembre 2018. 

Il ressort de ce nouveau cadre normatif, que les avocats ont différentes possibilités pour assurer leur formation continue :
  • Participer à des actions de formation à caractère juridique ou professionnel
  • Assister à des colloques et conférences à caractère juridique ou ayant un lien avec l’activité professionnelle des avocats
  • Publier des travaux à caractère juridique
  • Dispenser des enseignements en lien direct avec la profession dans un cadre universitaire ou professionnel
  • Suivre des formations à distance, étant précise que les avocats suivant ce type de formation ne pourront pas valider plus de la moitié de la durée de la formation continue par des formations à distance.
Il est également rappelé que les avocats qui débutent leurs activités doivent effectuer au cours de leurs deux premières années d’exercice, au moins dix heures de formation par an sur la déontologie.

Les avocats titulaires d’un certificat de spécialisation doivent consacrer la moitié de la durée de la leur formation à leur domaine de spécialisation, soit 10 heures dans la spécialisation reconnue.

Les professionnels qui intègrent la profession d’avocat par la voie de l’article 98 du décret du 27 novembre 1991 modifié doivent consacrer la totalité de leur obligation à la déontologie et au statut professionnel les deux premières années de leur intégration.

Il est rappelé que les avocats doivent déclarer au Conseil de l’Ordre avant le 31 janvier de chaque année civile, les conditions dans lesquelles ils ont satisfait à cette obligation et fournir les justificatifs.
 
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.